samedi, août 19, 2017
  • Les origines
  • Depuis les années 1900

HISTOIRE


Xe

Les rois chassent dans la forêt de Lieusaint

Dès le Ve siècle, Lieusaint est un domaine rural mérovingien, puis une terre de chasses royales. La légende raconte que les souverains n’y pourchassaient aucun gibier, mais étaient en quête de la Dame bleue, une fée dont l’origine remonte aux temps gaulois de la région.

XIIe siècle

Saint-Quintien, patron de Lieusaint, est honoré par l’édification d’une église

Prêtre-ermite réfugié dans la forêt près de Lieusaint, on disait saint Quintien doté de pouvoirs de guérison. Décédé le 16 juin 669, les Lieusaintais le fêtaient le 21 juin, lors du solstice d’été. Au XIIe siècle, lorsque l’église de Lieusaint est bâtie, elle prend naturellement le nom d’église Saint-Quintien. Vous pouvez retrouver un livret sur l'histoire de l'église ici.

XIIIe

Saint-Louis construit un hôpital à Lieusaint

Un hôpital est bâti à proximité de l’église. Une décision sans doute inspirée par la réputation de guérisseur de saint Quintien, patron de Lieusaint, sous l’égide duquel est placée l’église.

1702

La famille Alfroycréent ses pépinières à Lieusaint

Malgré un sol considéré à l’époque comme moyen, les plantations Alfroy acquièrent une grande renommée : les arbres du château de Versailles et les platanes des Champs-Élysées en sont originaires. Aujourd'hui, l'hôtel de ville est installé dans l'ancienne demeure Alfroy et porte, sur le balcon en fer forgé au-dessus de l'entrée, les initiales de Charles-Thomas Alfroy.

1745

Lieusaint accueille la borne 16 de la route royale Paris-Lyon-Marseille

Sous Louis XV, à partir de 1745, des bornes de pierre sont mises en place sur les routes royales. Placées toutes les 1000 toises (environ 2 kilomètres), elles renseignent le voyageur sur la distance qui le sépare de Paris. La borne 16 est encore visible à hauteur du 51 rue de Paris.

1792

Delambre et Méchain choisissent Lieusaint pour déterminer la longueur du mètre

En mars 1790, l'Assemblée nationale adopte le principe unifié d'un système de poids et mesures. Delambre et Méchain sont chargés de la détermination du mètre, représentant la dix-millionième partie du quart du méridien terrestre. Ils utilisent trois bornes, implantées à Melun, Lieusaint et Champcueil : seule celle de Lieusaint subsiste, appelée le Pyramidion.
Une exposition permanente a été installée sur cette histoire autour de la borne que vous pouvez retrouver ici : histoire du mètre. Egalement, un parcours reliant la gare au Pyramidion est en place, un moyen ludique de découvrir cette histoire : le parcours du mètre.

10 décembre 1969

L’Etat crée la ville nouvelle de Melun-Sénart

En 1965, l’État décide de créer des « villes nouvelles » pour répondre à la croissance de la région parisienne. À cheval sur la Seine-et-Marne et l’Essonne, en appui sur la ville de Melun, l’État crée Melun-Sénart. Lieusaint compte alors 800 habitants. Au fil du temps, le projet évoluera et réunit désormais 8 communes  de Seine-et-Marne (Cesson, Combs-la-Ville, Lieusaint, Moissy-Cramayel, Nandy, Réau, Savigny-le-Temple et Vert-Saint-Denis) et 4 d’Essonne (Saint-Pierre-du-Perray, Tigery, Saintry-sur-Seine et Morsang-sur-Seine).

14 juillet 2000

Le Carré-Sénart nait en festivités

La ville nouvelle de Sénart se dote d’un cœur dédié au commerce, aux loisirs et à l’activité tertiaire.  La naissance de ce Carré-Sénart, situé sur les communes de Lieusaint et Saint-Pierre-du-Perray, se fait sur des terrains encore vierges, plantés de milliers de tilleuls. Depuis, se sont développés des magasins, des restaurants, des cinémas, des bureaux, des bassins, des allées piétonnes, etc.

14 décembre 2002

Lieusaint fête la Dame bleue

Lieusaint amène la Dame bleue, sa fée protectrice, sur le devant de la scène. Une fête annuelle de la ville est créée, sous les auspices de la Dame bleue. D’abord en décembre, en souvenir des fêtes des tribus gauloises qui se réunissaient il y a plusieurs années dans la forêt. Et désormais le dernier week-end de mai, pour profiter d’un temps plus clément !


 

2005

Les Lieusaintais sont 10 000

Le recensement complémentaire de l’INSEE dénombre 10 000 habitants. Le village briard de quelques centaines d’habitants est devenu une ville contemporaine, qui perpétue l’antique tradition d’accueil des celtes qui se réunissaient sur son territoire : chaque année, de nouveaux habitants font de Lieusaint leur port d’attache.

15 septembre 2007

Le ru des Hauldres est inauguré

Les aménagements réalisés par la commune et l’agglomération de Sénart ont durée plusieurs années : le filet d’eau moribond du ru des Hauldres retrouve sa santé et se transforme en 30 hectares d’espaces verts et de bassins aquatiques. Parcourez-le sur le web grâce à un jeu de photo-piste http://www.ville-lieusaint.fr/rudeshauldres/

 

1er mai 2012

Lieusaint se dote d’un agenda 21

Se tourner vers l’avenir, être responsable de la ville et de la planète, vivre ensemble avec nos différences ! Avec ses trois axes, Lieusaint fait du développement durable une réalité locale concrète. S’ensuit 21 actions pour garantir la qualité de vie actuelle et assurer le meilleur avenir aux générations futures.

Accessibilité



Recherche

feed-image Entrées de flux