Le sculpteur propose « ses corps de bois » offrant un regard sur le monde fait d’ombres et de lumières.

Philippe Parrinello sculpte le bois : il pointe les travers de notre monde et crée avec sensibilité les représentations humaines et des animaux fantasques. Il est question de masques, de carapaces, d’hybridation. Des êtres mi-hommes, mi-souris, certains possèdent des cornes d’autres des ailes. C’est notre part animale qui est questionnée : d’où venons-nous et où allons-nous  ?

Cette exposition sera le point de départ du projet « Arts d’école ». Les écoles maternelles travailleront sur le modelage et le relief.

MAISON DES CULTURES ET DES ARTS

Du 10 janvier au 7 février

Vernissage le samedi 11 janvier de 17h à 19h 

86 Rue de Paris

01 60 60 97 51

Entrée libre