MA VILLE

MA VILLE

Présentation

Située en Seine-et-Marne à 30 km au de Paris et à proximité de Melun, ville préfecture du département, la commune de Lieusaint compte au 1er janvier 2018, 13 374 habitants.

Lieusaint est rattachée au canton de Combs-la-ville et appartient à l’Agglomération Grand Paris Sud, Seine-Essonne-Sénart depuis le 1er janvier 2016.

La commune s’étend sur 1200 hectares environ dont 450 hectares d’espaces verts, avec 5 groupes scolaires, 2 collèges, un centre culturel et ses salles de spectacles, de nombreux commerces, services et liaisons douces. En mars, la commune s’est vu décerner le prix « Restauration de sites dégradés » ainsi que le label « Terre Saine ». 

Avec sa gare SNCF, la ligne D du vous permet de rejoindre Paris en 40 minutes.

Espaces verts

Village devenu ville, Lieusaint vise l’équilibre entre l’habitat, l’emploi, les équipements et l’environnement. Le résultat allie un esprit urbain avec un caractère nature, ponctué de liaisons douces, d’espaces verts, de fleurissement. Une ceinture verte se construit petit à petit et entoure Lieusaint d’un écrin de nature.

La commune s’est engagée dans une démarche écologique avec le plan de gestion différenciée et zérophyto. Par exemple, l’utilisation des pesticides dans le désherbage est alors remplacée par des méthodes thermiques ou mécaniques.
Lieusaint a également obtenu le label «Terre Saine, commune sans pesticide», remis le 21 mars par l’Agence Française pour la Biodiversité. Ce label a été créé pour distinguer les collectivités territoriales exemplaires en terme de gestion sans pesticide de leurs jardins, espaces végétalisés et infrastructures.

Les parcs, aires de jeu, coulées et jardins
Une coulée verte traverse la ville reliant le parc omnisports à l’espace naturel du ru des Hauldres, en passant par les parcs de la mairie et de l’église, les jardins de la méridienne et l’écoquartier. Une coulée douce, reliant le centre ville de Lieusaint à la gare RER, permet aux Lieusaintais de rejoindre les transports en commun dans un cadre agréable. Les enfants peuvent bénéficier d’aires de jeux vers le parc omnisports, dans les parcs de la mairie et de l’église, à l’entrée sud de la ville, dans les jardins de la méridienne, la coulée verte et dans la plaine de jeux avenue René Cassin.

Voici les emplacements des aires de jeux et de sport disponibles sur la ville :

Parc de la Mairie : Il existe plusieurs structures pour les 2 à 12 ans,
Parc de l’église : pour les 1 à 3 ans,

Coulée verte : pour les enfants de 2 à 14 ans,
Jardins de la Méridienne : pour les enfants 2 à 10 ans et 4 appareils de fitness pour les plus de 15 ans,
Plaine de jeux avenue rené Cassin : pour les enfants de 2 à 10 ans et plus, un street work-out pour adolescents et adultes.

Espace naturel du ru des Hauldres
Avec plusieurs kilomètres de chemins agrémentés de 4 passerelles de franchissement du rû ou des bassins, d’un ponton d’observation écologique, d’un ponton de pêche et de bancs, cet espace de 30 hectares est aujourd’hui un rendez-vous incontournable de promenade et de détente pour petits et grands avec de nombreuses possibilités d’observation et de découverte de la faune et de la flore des milieux humides.

L’espace naturel de la Motte
Cette zone humide classée « Zone Naturelle d’Interêt Ecologique Faunistique et Floristique »permet aux promeneurs de découvrir des espèces protégées grâce à un observatoire ornithologique, une longue passerelle en bois, des chemins piétonniers, des tables d’orientations pédagogiques situées sur des points de vue panoramique en hauteur. Avant sa réhabilitation, le lieu abritait les bassins industriels qui recueillaient les boues en provenance du lavage de betteraves d’une sucrerie.

En 2018, dans le cadre du Grand Prix Milieux humides et urbanisme 2017, les ministères de la Transition écologique & solidaire et de la Cohésion des territoires ont décerné à la ville le Prix « Restauration de sites dégradés » pour l’opération de réaménagement de cet espace.

Les canaux du Carré-Sénart
Les trois canaux du Carré Sénart même d’ils sont artificiels et ont pour vocation la retenue d’eaux pluviales, ont été aménagés en lieu de promenade et de détente et accueillent de nombreux visiteurs sur leurs berges.

L’Allée Royale (et les forêts de Sénart et de Rougeau)
C’est une promenade de 6 km de long et de 50 mètres de large à l’usage des promeneurs, cyclistes et cavaliers, qui relie la forêt de Rougeau à la forêt de Sénart.

Intercommunalité

Lieusaint fait partie depuis le 1er janvier 2016 de la nouvelle Communauté d’Agglomération Grand Paris Sud qui regroupe 23 communes et 337 000 habitants, à cheval sur la deux départements la Seine-et-Marne et l’Essonne.

Pôle économique majeur de la région francilienne, Grand Paris Sud accueille plus de 18 000 entreprises, de nombreux sièges sociaux de grands groupes, des industries de pointe, 5 centres commerciaux à notoriété régionale. Le dynamisme économique du territoire se traduit par un taux d’emploi proche de l’équilibre.

L’Agglomération est également un fort pôle culturel doté d’équipements de qualité, de proximité ou à rayonnement régional. Le territoire compte par exemple 8 salles dédiées au spectacle vivant, dont 2 scènes nationales, 21 médiathèques-bibliothèques, un réseau dense de conservatoires et écoles de musiques, des multiplexes mais aussi 7 salles de cinéma art et essai…

L’Établissement Public d’Aménagement (EPA) de Sénart
L’Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial est placé sous la tutelle du Ministère de l’Equipement. Il a pour mission d’aménager et de développer la ville nouvelle de Sénart.
Il conçoit et aménage les nouveaux quartiers et les parcs d’activités pour l’accueil de nouveaux logements et de nouvelles entreprises. Il est l’interlocuteur privilégié pour conseiller toutes les entreprises ou investisseurs désireux de réaliser un projet d’implantation à Sénart.

Actualités projets et politiques de la commune

Cliquez ici pour accéder aux actualités

Jumelages

Depuis une dizaine d’années, le Comité de jumelage, les collèges de Lieusaint, les associations et les habitants entretiennent avec la ville allemande de Blomberg, des échanges réciproques dans tous les domaines de la vie sociale, éducative, économique, culturelle, sportive et institutionnelle.

Les différents séjours et les entretiens ont traduit au fil du temps une volonté réciproque de jumelage.

Pour répondre aux intérêts et aux aspirations profondes de leurs habitants, Michel Bisson, maire de Lieusaint et Klaus Geise, maire de Blomberg, ont procédé, samedi 27 juin 2009, à la signature officielle de la charte de jumelage unissant les deux villes.

Site Internet de la ville de Blomberg-Lippe : http://blomberg-lippe.net/ 

Lieusaint entretien des échanges depuis 1986 avec la ville de Méderdra en Mauritanie.

Informations générales sur la commune de Méderdra

La commune de Méderdra se situe dans la zone géographique « Iguidi » de la Mauritanie. Durant les siècles derniers, cette zone constituait un pôle commercial florissant de la gomme arabique et un rayonnement culturel remarquable qui s’est étendu au-delà de la région.

Situé au sud non loin de l’Océan Atlantique et du fleuve Sénégal, Méderdra est Chef-lieu de département, et compte 23 000 habitants répartis autour d’un centre urbain de près de 8 000 habitants. Pôle artisanal important, Méderdra fournit l’essentiel des produits touristiques vendus à Nouakchott (maroquinerie, bijouterie, travail du bois). Les nombreux acacias et la source d’eau qui y jaillit font le charme de Méderdra.

Nom du Maire : Ahmedou El MOUEYED

Lieusaint faisait partie des huit communes de la Ville Nouvelle de Sénart qui se sont engagées depuis 1986 dans des actions internationales par la signature d’une charte de jumelage avec huit communes mauritaniennes. Dès lors, les communes de Sénart, par leur action, ont contribué à la définition des communes mauritaniennes, renforçant les capacités de gestion communale par des échanges importants, répétés et durables entre élus et techniciens, développant des services municipaux liés à la gestion de l’eau, de l’électricité, des ordures ménagères ou encore de la santé, de l’agriculture de l’éducation de la culture et de l’artisanat.

Histoire

Les origines

Les rois chassent dans la forêt de Lieusaint

Dès le Ve siècle, Lieusaint est un domaine rural mérovingien, puis une terre de chasses royales. La légende raconte que les souverains n’y pourchassaient aucun gibier, mais étaient en quête de la Dame bleue, une fée dont l’origine remonte aux temps gaulois de la région.

Saint-Quintien, patron de Lieusaint, est honoré par l’édification d’une église

Prêtre-ermite réfugié dans la forêt près de Lieusaint, on disait saint Quintien doté de pouvoirs de guérison. Décédé le 16 juin 669, les Lieusaintais le fêtaient le 21 juin, lors du solstice d’été. Au XIIe siècle, lorsque l’église de Lieusaint est bâtie, elle prend naturellement le nom d’église Saint-Quintien. Vous pouvez retrouver un livret sur l’histoire de l’église ici.

Saint-Louis construit un hôpital à Lieusaint

Un hôpital est bâti à proximité de l’église. Une décision sans doute inspirée par la réputation de guérisseur de saint Quintien, patron de Lieusaint, sous l’égide duquel est placée l’église.

La famille Alfroycréent ses pépinières à Lieusaint

Malgré un sol considéré à l’époque comme moyen, les plantations Alfroy acquièrent une grande renommée : les arbres du château de Versailles et les platanes des Champs-Élysées en sont originaires. Aujourd’hui, l’hôtel de ville est installé dans l’ancienne demeure Alfroy et porte, sur le balcon en fer forgé au-dessus de l’entrée, les initiales de Charles-Thomas Alfroy.

Lieusaint accueille la borne 16 de la route royale Paris-Lyon-Marseille

Sous Louis XV, à partir de 1745, des bornes de pierre sont mises en place sur les routes royales. Placées toutes les 1000 toises (environ 2 kilomètres), elles renseignent le voyageur sur la distance qui le sépare de Paris. La borne 16 est encore visible à hauteur du 51 rue de Paris.

Delambre et Méchain choisissent Lieusaint pour déterminer la longueur du mètre

En mars 1790, l’Assemblée nationale adopte le principe unifié d’un système de poids et mesures. Delambre et Méchain sont chargés de la détermination du mètre, représentant la dix-millionième partie du quart du méridien terrestre. Ils utilisent trois bornes, implantées à Melun, Lieusaint et Champcueil : seule celle de Lieusaint subsiste, appelée le Pyramidion.
Une exposition permanente a été installée sur cette histoire autour de la borne que vous pouvez retrouver ici : histoire du mètre. Egalement, un parcours reliant la gare au Pyramidion est en place, un moyen ludique de découvrir cette histoire : le parcours du mètre.

Depuis les années 1900

L’Etat crée la ville nouvelle de Melun-Sénart

En 1965, l’État décide de créer des « villes nouvelles » pour répondre à la croissance de la région parisienne. À cheval sur la Seine-et-Marne et l’Essonne, en appui sur la ville de Melun, l’État crée Melun-Sénart. Lieusaint compte alors 800 habitants. Au fil du temps, le projet évoluera et réunit désormais 8 communes de Seine-et-Marne (Cesson, Combs-la-Ville, Lieusaint, Moissy-Cramayel, Nandy, Réau, Savigny-le-Temple et Vert-Saint-Denis) et 4 d’Essonne (Saint-Pierre-du-Perray, Tigery, Saintry-sur-Seine et Morsang-sur-Seine).

Le Carré-Sénart nait en festivités

La ville nouvelle de Sénart se dote d’un cœur dédié au commerce, aux loisirs et à l’activité tertiaire. La naissance de ce Carré-Sénart, situé sur les communes de Lieusaint et Saint-Pierre-du-Perray, se fait sur des terrains encore vierges, plantés de milliers de tilleuls. Depuis, se sont développés des magasins, des restaurants, des cinémas, des bureaux, des bassins, des allées piétonnes, etc.

Lieusaint fête la Dame bleue

Lieusaint amène la Dame bleue, sa fée protectrice, sur le devant de la scène. Une fête annuelle de la ville est créée, sous les auspices de la Dame bleue. D’abord en décembre, en souvenir des fêtes des tribus gauloises qui se réunissaient il y a plusieurs années dans la forêt. Et désormais le dernier week-end de mai, pour profiter d’un temps plus clément !

Les Lieusaintais sont 10 000

Le recensement complémentaire de l’INSEE dénombre 10 000 habitants. Le village briard de quelques centaines d’habitants est devenu une ville contemporaine, qui perpétue l’antique tradition d’accueil des celtes qui se réunissaient sur son territoire : chaque année, de nouveaux habitants font de Lieusaint leur port d’attache.

Le ru des Hauldres est inauguré

Les aménagements réalisés par la commune et l’agglomération de Sénart ont durée plusieurs années : le filet d’eau moribond du ru des Hauldres retrouve sa santé et se transforme en 30 hectares d’espaces verts et de bassins aquatiques. Parcourez-le sur le web grâce à un jeu de photo-piste https://www.ville-lieusaint.fr/rudeshauldres/

Lieusaint se dote d’un agenda 21

Se tourner vers l’avenir, être responsable de la ville et de la planète, vivre ensemble avec nos différences ! Avec ses trois axes, Lieusaint fait du développement durable une réalité locale concrète. S’ensuit 21 actions pour garantir la qualité de vie actuelle et assurer le meilleur avenir aux générations futures.

Conseil municipal

Élus

Retrouvez vos élus en cliquant ici

Conseils municipaux

Le prochain conseil municipal aura lieu lundi 9 septembre 2019 à 20h30 en salle du conseil en mairie, puis lundi 14 octobre.

Conseil municipal des jeunes – CMJ

Le CMJ permet de :

  • donner la parole aux jeunes et connaître leurs avis sur les projets de la collectivité,
  • proposer des idées et réaliser des nouveaux projets sur la ville,
  • communiquer, échanger et construire pour apprendre les règles de la démocratie et de la citoyenneté, pour découvrir le fonctionnement d’une mairie,
    participer à l’information des autres jeunes.
  • représenter la Ville lors de manifestations, commémorations…

À titre d’exemple, le précédent CMJ s’est illustré par son engagement dans plusieurs projets caritatifs : envoi de fournitures scolaires dans une école en Mauritanie, participation à une grande collecte en faveur du Téléthon.…

Retrouvez les élus du CMJ en cliquant ici

Les services municipaux

Services municipaux

Équipements municipaux

Équipements culturels

Équipements sportifs